Lettre ouverte en réponse à celle de l’UGAM.

 

Certains gabiniens ont reçu dans leurs boîtes aux lettres un tract de l’UGAM contenant une lettre ouverte à l’attention des « occupants » du parking du Chenay accolé à la voie du chemin de fer.

Celle-ci véhicule des mensonges et des inexactitudes sur certains évènements. Aussi, l’ABCG souhaite vous apporter des précisions et des éclaircissements sur les faits reprochés.

Tout d’abord, le parking en question appartient à la société ICADE. En effet, il était destiné aux anciens locataires de cette société. 

Ensuite, il est à noter que l’occupant actuel à savoir l’Association Bilal du Chenay Gagny (ABCG) est membre de l’Union des Associations Musulmanes de Gagny : UAMG. L’ABCG soutient son projet de centre culturel musulman sur la ville ayant pour vocation de répondre à la demande des gabiniens de confession musulmane et d’œuvrer pour des échanges interculturels et interreligieux toutes confessions confondues.

 

UAMG, UGAM : entretenir la confusion ?

L’Union Gabinienne d’Action Municipale (UGAM) créée en Juillet 2009 (soit un an après la création de l’UAMG créée en juin 2008 !) est présidée par M le Maire de Gagny dont le 1er vice-président est M Cranoly (7ème adjoint au maire). Celle-ci ayant distribué un tract calomnieux à l’égard des occupants du parking, soit l’ABCG.

 Le déroulement des faits sur le quartier du Chenay est décrit ci-après.

 Aussi, à travers ces quelques lignes, nous espérons vous apporter quelques éclaircissements aux faits qui nous sont injustement reprochés et vous remercions pour votre attention. 

 

Déroulement des faits sur le quartier du Chénay

  • 01/06/2011 : A l’approche du mois de ramadan, certains habitants prennent l’initiative d’entrer dans un local vide « allée Georges Guyonnet », ancien passage pour piétons, muré depuis plus de 10 ans par la mairie.
  • 07/06/2011 : Intervention de M. le maire accompagné des forces de police pour cesser cette occupation. L’ABCG est intervenue pour servir de médiateur et trouver une issue favorable à la situation afin d’éviter toute tension et débordement dans le quartier : Il est mis fin à l’occupation dans le calme. Le jour même le secrétaire de l’ABCG est reçu par le maire.
  • De juin à juillet : L’ABCG contacte maintes fois la mairie pour obtenir un RDV avec le maire : sans succès ! 
  • Juillet : A une semaine du début du mois de ramadan : aucune solution n’est trouvée. Indignés par cette situation, certains habitants prennent l’initiative de se rassembler aux heures de prière sur l’espace vert « allée Georges Guyonnet ».
  • 29/07/2011: le maire propose de rencontrer l’ABCG le 2/08/2011.
  • 02/08/ 2011 : L’ABCG, est reçue par le maire en présence d’un élu et de 2 agents de la préfecture. Dans l’immédiat, un accord fut trouvé consistant à occuper temporairement le parking (en question) dans l’attente de solutionner définitivement la question. A noter que la partie du parking occupée a été délimitée par un adjoint au maire en la présence de 2 agents de la préfecture et d’un agent des renseignements généraux.
  • 17/08/ 2011 : L’ABCG place des bungalows sur la partie délimitée en remplacement de la tente qui servait de lieu de prière à l’origine en raison d’une pluie abondante…Par ailleurs, durant ce mois, l’ABCG continua à solliciter un RDV avec le Maire mais en vain.
  • 12/09/2011 : L’ABCG envoie un courrier au maire avec des propositions concrètes afin de mettre fin à la situation actuelle et de décrocher enfin un RDV !
  • 14/09/ 2011 : refus persistant du maire de rencontrer l’ABCG tant que les bungalows restent en place.
  • 16/09/ 2011: L’ABCG découvre l’identité du propriétaire du parking et le contacte pour obtenir un délai d’occupation dans l’attente de trouver une solution au problème…

 

A ce jour, le problème est loin d’être résolu. Et nous espérons trouver une issue rapidement…