Présentation de la ville de Gagny:

 

Gagny est une ville d’environ 40 000 habitants distante de 15 km à l’est de Paris. Sa population  comprend une importante communauté musulmane répartie sur les trois grands quartiers de la ville :

  

  • Le quartier des dahlias. Situé à l’extrême nord-ouest de la ville, c’est dans ce quartier que la première salle de prière du département a été déclarée en préfecture en 1978. Il s’agit d’une cave aménagée au sous-sol d’un bâtiment et d’une superficie de 60 m². En 2008, les musulmans du quartier s’organisent et forment l’association Elqalam.

  

  • Le quartier des peupliers. C’est un quartier situé à l’autre bout de la ville (sud-est). En 1986, une salle de prière d’une superficie de 100 m² est aménagée au bas d’un immeuble dans un local associatif. En 1998, l’association As Salam est créée pour gérer ce lieu et servir d’interlocuteur avec les autorités locales.

  

  • Le quartier du chénay. Situé au centre géographique de la ville, c’est le quartier le plus peuplé et qui rassemble le plus de musulmans. Paradoxalement, il n’y a pas de salle de prière. Les musulmans du quartier se sont regroupés en association : l’ABCG. Cette dernière essaie de satisfaire la demande des musulmans du quartier pour l’obtention d’une salle de prière.

 

De la nécessité d’un centre culturel et cultuel musulman sur Gagny :

 Pour répondre à la demande importante des musulmans de la ville, ces trois associations se sont regroupées depuis Juin 2008 pour former l’Union des Associations Musulmanes de Gagny (UAMG). C’est elle qui est en charge du projet de centre culturel et cultuel.

 

  • Pourquoi un centre culturel ?
    • Promouvoir l’enseignement de la langue arabe.
    • Développer des échanges culturels et faire connaître la civilisation musulmane.

 

  • Pourquoi un centre cultuel ?

 Depuis plusieurs années la salle de prière des peupliers n’est plus assez grande pour accueillir les fidèles le vendredi (Photos 1 et 2) et ce malgré la mise en place récente de bungalows (d’une superficie de 100 m²) dans le quartier du chénay. Ainsi, les fidèles prient sur la voie publique. Quant à la salle de prière des dahlias, cette dernière n’accueille pas de fidèles le vendredi pour des raisons évidentes de sécurités. Pour la prière de l’Aïd même le gymnase Jules Ferry  mis à disposition par la mairie ne suffit plus (Photo 3) : pour l’année 2011, cette prière a été célébrée par près de 200 personnes au gymnase Cosec dans le quartier des dahlias (Photo 5), par 400 personnes dans les bungalows et les tentes dans le quartier du chénay (Photo 4). Enfin ils étaient plus de 500 personnes dans le gymnase Jules Ferry aux peupliers.

   

Photo 1

Photo 2

Photo 3

Photo 4

Photo 5